Depuis quelques années, le rôle des fonctions supports ne cesse de faire débat. Entre la révolution digitale, l’intelligence artificielle et les nouvelles formes de management, elles sont plus que jamais remises en question. Certains voudraient les externaliser ou les remplacer par de nouveaux outils high-techs, tandis que d’autres préconisent tout simplement de les supprimer pour dé-complexifier le fonctionnement de l’entreprise. Personnellement, je défie toute personne qui travaille dans une entreprise de ne jamais avoir besoin de faire appel à elles ! Pourtant, je ne peux que constater dans la grande majorité de mes accompagnements combien ces métiers sont dévalorisés au quotidien, ce qui ne fait que générer de la frustration, des tensions, une baisse de motivation et donc une perte d’efficacité générale. Voici quelques pistes à expérimenter pour revaloriser les fonctions supports et faire avancer le collectif… On essaie ?

1/ Valoriser les fonctions supports dans la communication interne

Vous êtes dirigeant ou en charge de la communication interne ? N’oubliez pas de donner régulièrement la parole aux salariés qui travaillent pour le bon fonctionnement de tout le groupe. En redorant leur blason, vous les aiderez à mieux se faire respecter tout en les invitant à plus s’impliquer dans la réussite de l’entreprise.

2/ Inciter les services supports à changer de posture

Vous vous sentez dévalorisé en tant que fonction support ? Mais ne serait-il pas intéressant de regarder votre travail avec plus d’estime et de parler de vos actions comme de réelles valeurs ajoutées pour l’ensemble de l’entreprise ? Le changement de regard commence par soi, et en modifiant son discours on change aussi le regard des autres.

3/ Rappeler les règles de savoir-vivre

Dans la plupart des organisations, le service informatique et le facility managment sont submergés de demandes aussi futiles qu’autoritaires, ce qui, non seulement, ralenti leur travail mais, également, créé une ambiance désagréable qui nuit à tous. Si chacun prenait le temps de vérifier ses branchements, d’éteindre et de rallumer ses équipements avant d’appeler au secours, les techniciens seraient d’autant plus performants quand un vrai problème se pose. Et lorsque c’est le cas, rappelons que taper les mots « bonjour », « s’il vous plait » et « merci » ne prennent au maximum que 14 secondes de plus…

4/ Changer le nom des fonctions supports

Derrière cette expression se cache l’idée que tous les services qui ne gagnent pas directement d’argent ne seraient là que pour « supporter » les métiers nobles, visibles et stratégiques. Et si on les appelait plutôt « fonctions clefs », « fonctions conseil », « fonctions corporate » ou « fonctions racines » ?

Enfin, n’oublions pas que, pour que toute l’entreprise soit gagnante, nous devons accepter d’être tous interdépendants, et essayer de faire plus attention les uns aux autres. Allez, promis, on y pensera tous la prochaine fois qu’on aura besoin d’un conseil du service juridique ou d’un coup de main du service informatique !

Adélaïde Chambriard

#supplychain # services généraux #service achats #service juridique 1RH #marketing #communication #DSI